Monde | Bilan évaluatif des programmes Concertés Pluri-Acteurs (PCPA)

Le Ministère Français des Affaires étrangères institue les Programmes Concertés Pluri-Acteurs (PCPA) en 2002, en réponse à une demande de la société civile de renforcer les capacités des organisations membres et bénéficiaires ainsi que de mettre en place un espace de dialogue à 4 (OSC locales et françaises/pouvoirs publics locaux et français), voire un espace de dialogue à 6 avec les collectivités locales et les acteurs privés.

Entre 2002 et 2017, les programmes PCPA sont mis en place dans différents pays : en Roumanie, Bulgarie, Moldavie, Maroc, Algérie, Guinée, Congo, au Cameroun et en Tunisie. Les projets sont élaborés autour d’une thématique précise telle la jeunesse (Maroc et Algérie), la protection de l’enfance (Roumanie, Bulgarie, Moldavie), la démocratisation (Cameroun), la décentralisation (Tunisie) la lutte contre les inégalités ou encore le dialogue citoyen (Guinée et Congo).

L’objectif du projet est de mener un bilan et une capitalisation transversale des programmes concertés pluri acteurs (PCPA). L’approche est résolument participative pour « tirer collectivement des enseignements transversaux utiles pour nourrir la réflexion sur l’instrument PCPA, ses objectifs, ses modalités de mises en œuvre dans les pays partenaires et enfin ses effets ».

  • Réaliser un bilan analytique des 6 PCPA initiés depuis 2002.
  • Capitaliser sur les pratiques et expériences communes (construction collective de savoirs) et spécifiques des PCPA à travers notamment 4 mini-séminaires : (1) Identifier les facteurs de réussites, causes d’échec, points d’appui, difficultés que rencontrent les parties prenantes des PCPA ; (2) Bien comprendre les contextes spécifiques, les contraintes propres à chaque PCPA et les choix opérés par chacun.
  • Tirer des enseignements communs et spécifiques de ces expériences de manière à définir les critères d’opportunité de lancement de nouveaux PCPA et à produire des recommandations et outils qui amélioreront les pratiques futures.
  • Construire un discours partagé sur l’approche PCPA pour faire connaître à un public qui reste à définir, les conclusions de l’exercice.

Nous rejoindre | Crédits et mentions légales